Encore plus performant qu’un bâtiment isolé selon les directives de la réglementation thermique 2012, encore plus exigeant que le label BBC +, le label BEPOS certifie les bâtiments dits à énergie positive. Votre partenaire K par K Pro détient le label BEPOS Effinergie 2013 et participe ainsi à la valorisation des bâtiments français.

Les différents critères du label BEPOS Effinergie 2013

Pour obtenir la certification BEPOS le bâtiment neuf doit respecter en tout premier lieu le label Effinergie +. Celui-ci s’attarde sur une réduction de 20 % des consommations conventionnelles d’énergie primaire, ainsi qu’un renforcement de la perméabilité a l’air. Des exigences bien plus élevées que la RT 2012 pour assurer aux bâtiments une consommation d’énergie réduite aussi bien en été qu’en hiver.

Ce label est résolument tourné vers l’avenir, car il s’inscrit dans une réglementation réfléchie pour qu’en 2020 tous les bâtiments neufs soient à énergie positive. Une déclaration réalisée par le président du collectif Effinergie lors du dernier salon des énergies renouvelables à Lyon. En obtenant cette certification, K par K Pro prouve sa volonté de participer à l’optimisation des bâtiments publics et privés français.

La définition d’un bâtiment certifié BEPOS

Encore très peu de maitres d’ouvrage et de maitres d’œuvre s’engagent dans la construction de bâtiments labellisés BEPOS. Cette certification est très difficile à obtenir car les méthodes de calcul intègre une économie d’énergie sur cinq usages : le chauffage, le refroidissement, l’ECS, les auxiliaires et l’éclairage. Le label BEPOS tient également compte des consommations électriques domestiques et des consommations dépendant du cycle de vie des matériaux de construction, tout comme du déplacement des habitants. Il prend ainsi en compte les dépenses énergétiques globales du bâtiment. Un bâtiment à énergie positive n’est pas une construction autonome, mais un bien à très faibles besoins énergétiques qui contient une production d’énergie permettant de couvrir les besoins et les usages électrodomestiques toute une année.